Voyage au Mexique

Un panorama sur les sites à visiter, les spots les plus remarquables, les choses à ne pas manquer lors d’un premier, un second, un énième voyage au Mexique ! Voici une petite liste qui est loin d’être exhaustive pour ce pays tellement extraordinaire au point de vue touristique et dans tant d’autres domaines…

 palenque 3

Si l’on doit citer les monument mexicains les plus connus, la liste est déjà longue : tout d’abord, Chichen Itza, élu en 2007 comme l’une des nouvelles 7 merveilles du monde. Certains considèrent qu’il est impossible de ne pas tomber sous le charme de ces gigantesques temples Maya mais Chitchen Itza n’est sûrement pas mon préféré. Et puis il y a aussi Tulum, un site Maya qui longe une plage paradisiaque avec une jungle luxuriante et des bêtes bien connues ici comme les iguanes ou les toucans. On nagera dans les Cenotes, grottes ui possède un réseau de rivières souterraines (les « couvercles » en calcaire se sont dissoutes dans l’eau créant ainsi les rivières qui se relient les unes les autres, pour les non claustrophobes uniquement. On peut s’y baigner, l’eau est douce et d’une couleur bleue très clair. Puis il y a Palenque, site archéologique Maya d’une beauté époustouflante dans l’écrin de verdure, avec des temples et des cascades entourés par la jungle. On peut grimper sur les pyramides de Palenque, contrairement à Chitchen Itza et la vue du haut est tout simplement magnifique. Puis il y a Campeche et Uxmal qui débute la route Puuc, ainsi que les superbes sites encore peu explorés du Yucatan comme Bonampark ou encore Calakmul. Voilà sur les clés de la culture Maya !

Le Mexique, c’est aussi des villes, coloniales bien sur qui nous mettent la baume au cœur : de Campeche, toujours, à Merida et jusqu’à Valladolid, on écume celle de l’état de Yucatan. San Cristobal de las Casas au Chiapas, magnifique ville coloniale, située à 2100m d’altitude est encore un autre exemple vibrant, notamment la cathédrale qui domine la ville de Mexique (47)couleur ocre et de style baroque. On partira voir le marché pour y croiser les indiens comme au Guatemala, avant d’aller balader dans leur village aux coutumes parfois inexplicables pour ne pas dire excentriques : ici au Zinacantan ou à Chamula, le sol de l’église est couvert de aiguilles de pin et les Saints catholiques sont habillés à l’indienne. Mexico est tentaculaire, Cancun ne reflète pas le Mexique « authentique » de part ses nombreux touristes et ses immenses buildings, mais d’autres villes ouvrent la porte et les yeux des voyageurs de longs cours pour une découverte souvent inattendue. Continuant vers Ouest (ou le Nord comme on dit ici, on croisera les superbes vestiges coloniaux comme Oaxaca, Puebla, et toutes une ribambelles de villes à l’Ouest de la capitale fédérale : Querétaro, Tasco, Guanajato, San Miguel de Allende, Zacatecas etc. pour en citer que les principales et les plus connues.

Le Mexique, c’est aussi la nature. Dans le Chiapas, on s’attardera à Agua Azul et à Misol Ha, magnifiques cascades à l’eau turquoise, où l’on peut même se baigner à certains endroits. On prendra le bateau pour explorer les Canyons de Sumidero pour contempler les parois hauts à presque mille mètres. On prendra le train pour explorer le Canyon del Cobre (du cuivre) sur la route Chihuahua – Pacifico. On ira faire de la plongée sous-marine pour la faune extraordinaire sur une de ces nombreuses îles qui sont rentrées déjà dans la littérature de tous les temps : Holbox, Cozumel, las Mujeres sur la côte Caraïbes. On ira contempler les baleines par milliers à la saison en Baja California. On ira voir les tortues qui pondent sur les plages du Pacifique, les papillons monarques qui naissent à Michoacan.

ik-kil-cenote-de-chichen-itza

Et il n’y a pas que l’architecture Maya, mais aussi Toltèques, Olmèques, Aztèques dont certains monuments justifient déjà le voyage comme Teotihuacan, comme Monte Alban ou encore Xochicalco en pleine cœur de la ville de Mexique, la capitale.

On me demande souvent combien de temps il faudrait ? Pour le Mexique seul du nord au sud, dont la superficie fait six fois la France, je dirai un mois pour survoler rapidement ce que je viens de citer. Pour les tops pressés, en trois semaines en Amérique Centrale, on peut raisonnablement programmer un combiné Mexique-Belize-Guatemala en prenant les meilleurs de chaque pays et ne pas trop traîner les pieds.

Publicités