VOYAGE AUX CHUTES D’IGUAZU (IGUACU, FOZ DO IGUASSU)

pour un voyage à la carte et sur-mesure aux chutes d’Iguazu, en Argentine et au Brésil :voir www.ann.fr et www.nostalatina.com

Jour3    19-mai samedi                 Iguazu

Arg.Brésil – 70 Kms. Météo : Soleil                                                

Le pick-up et sa cellule, qu’on peut appeler Dodgi ou le camion comme vous voulez, est impressionnant, très haut, très confortable, mais il faut quand même savoir l’utiliser.

Ce matin, on a enlevé la cellule et sommes partis en excursion au Brésil pour visiter les chutes coté brésilien. Un monde fou, et pourtant on est en basse saison.  En fait, Puerto Iguazu (Arg.) est une ville entièrement dédiée au tourisme, donc il n’y a pas vraiment d’habitants propres, donc peu de commerces « normaux ». En revanche, Foz do Iguaçu, situe à 20 km, est une très grande ville, j’ai même trouvé un restaurant chinois… La 3e ville partageant l’accès aux chutes est Ciudad del Este (Paraguay), un marché hors-taxes et autres marchandises le plus animé du coin. Du coup, des bouchons a la frontière pour passer, on passe donc rarement dormir au Paraguay.
A Puerto Iguazu, les hôtels sont nombreux, boutiques a touristes et restaurants a touristes, il n’y a que ça.

Nous avons fait donc les premières courses au Brésil, à Foz do Iguaçu, après la visite des chutes : viandes à barbecue, viandes pour plats à sauce, farine, œufs, lait, crème liquide, sucre, beurre, oranges (il n’y a pas beaucoup d’autres fruits pour la saison), courgettes, citrons, sauce de soja (oh miracle), avocats, choux, carottes, pommes de terre, ciboulette fraîche et surprise ! Coriandre… et les baguettes (j’avais oublié ma trousse de cuisine, catastrophe). Ce soir on va faire un dîner d’adieu avec les proprios: un BBQ de la superbe viande argentine (et le vin correspondant, un Malbec). On a aussi acheté de qui pour faire les caipirinha. Pas de sauce de poisson nuocmam, malheureusement.
Nous sommes arrêtés par la Douane argentine qui nous demandait si l’on a des produits frais dans la voiture, j’ai osé dit qu’on passe au Brésil juste pour visiter les chutes, et on est passé.

Tout ce qui est frais est  formellement interdit aussi  pour l’entrée en Argentine (on savait mais ne pensait pas qu’ils serait aussi présente, la douane, à cette frontière où il n’y a que des passages de touristes). Un peu donc de sueur froide au passage a la frontière, et finalement mon superbe castillan a pu nous faire passer. Ouf. Ceci doit rester interne.

Il est vrai que les courses n’ont pas été vraiment à l’ordre du jour même si dans ma tête je m’étais dit qu’on trouverait sûrement plus de chose à Foz qu’à Puerto Iguazu (côté argentin) qui est entièrement dédié au tourisme. Les prochains approvisionnements seront fait 4 jours plus tard à Presidencia Saenz Pena, en pleine pampa argentine.

Arrivée au côté argentin des chutes, on a fait marche arrière hélas. Le prix de l’entrée, déjà chère au Brésil (25 USD) est le double ici. Donc JP a décrèté qu’on fasse demi-tour, surtout j’avais déjà visité ce côté, car on n’aura plus que deux heures pour la visite et il faut vider l’eau usée, remplir essence (réservoir à 120 L et il fait du 22 L/100km…), remplir l’eau propre.

Dans la cellule, on a une douche avec eau chaude, une cuisine a deux feux, table, banquette comme dans le carre du bateau. Le lit est immense (2m*2m), heureusement car il faut y caser valises vides, poussette et chaise enfant du proprio, couettes.
JP est parti avec Fred pour faire la vidange d’eau usée. On est donc fin prêt pour demain afin de pouvoir partir a l’aube.
Les chutes d’Iguaçu revues en saison sèche ne perd pas beaucoup de son charme : toujours le même sentiment éprouvé devant cette puissance et cette beauté de la nature. Dommage que c’est si barricadé et qu’il y a tant de monde…

 Ce soir, BBQ avec les futurs ex-Dodgistes avant le grand départ demain matin. JP s’affaire pour faire griller les cuisses de poulet macérées aux épices pour la réserve, et des succulents steaks argentins ont suivi, accompagnés de pommes de terre cuite dans la braise. Le tout arrosé d’une bouteille de vin argentin que nos amis avaient gardé exprès pour l’occasion.

J’ai fait des crêpes comme chez moi : avec des baguettes, du beurre au recto et du beurre au verso. Ils se sont régalés et je suis super contente.

Nous passons tranquillement la deuxième nuit dans Dodgi bien douillette.

 Nous avons laissé la cellule sur place au camping, et nous sommes partis visiter les chutes d’Iguazu coté Brésil : Magiques, impressionnantes, démesurées, pas assez de qualificatifs pour vous décrire de que nous avons vu. En rentrant, courses au Mercado du coin à Foz au Brésil : le plein de victuaille pour plusieurs jours et pour le barbecue du soir avec Fred Emilie et Oscar. Douanes passées sans encombre mais avec un tel chargement on risquait gros.  Nous sommes repartis du côté Argentin pour revoir les mêmes chutes sous un autre angle, mais le prix 50 USD par personnes nous en a vite dissuadés. C’est dur de remettre la cellule en place, Fred s’y est repris en plusieurs fois, heureusement, pour nous ce ne sera pas notre cas, rouler rouler encore pour livrer Dodgi le 11/06 à Lima.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s