DIGUE DE COBRA – ANGASTACO – SUD SALTA

Jour 7    23-mai   mercredi                Dique Cobra Corral – Quebrada de las Conchas – Cafayate – Angastaco (Vallée de Calchaquies)   

DIGUE DE COBRA – ANGASTACO – 691 km – Météo : Soleil avec nuages.

Départ tôt le matin. La Quebrada s’est déroulée dans toute sa splendeur. Pas de mot pour la décrire. Nous voyons des montagnes vert pâles, rouges, bordeaux, brunes qui se succèdent sous un ciel bleu limpide parsemé ici et là quelques nuages blancs. Magnifique. On a pris le déjeuner à côté du lit de la rivière, avant de descendre doucement à Cafayate. Il fait un  beau soleil  sur cette place centrale où la vie s’écoule gentiment. Jolie ville, mais je préfère qu’on reparte de suite sur les vallées de Calchaquies pour gagner quelques heures de pistes pour le lendemain, malgré le confort qui nous attend au camping et au vu de ce qui est dit sur le camping de l’étape suivante… J’ai fait des photos magnifiques à peine croyables de la quebrada (canyon).


Après une halte rapide à Cafayate, on est reparti sur les vallées de Calchaquies. Complètement différentes que la Quebrada de las Conchas mais tout aussi impressionnantes. Pas de mots suffisants pour décrire, pas d’appareil de photos qui est capable de refléter le dixième de ce qu’on voit défiler devant ses yeux à l’avancement de Dodgi : cathédrales, flèches, châteaux … toutes formes de roches de toutes les couleurs s’étendent de part d’autre de la rivière de Calchaquiès à moitié sèche. Inimaginable : à faire au moins une fois dans sa vie.  

A midi, nous avons mangé le poisson grillé froid et une salade de choux, puis le poulet grillé au BBQ et les légumes à la macédonienne. On aurait aimé pouvoir laver le linge, mais la lavanderia ferme à 13h30 et rouvre à 17h, ce qui nous obligerait de rester une nuit ici. Je préfère qu’on prenne la route, ce qui vaut une grande grimace de JP. Conciliation par un accès à internet (qui ne marche pas sur mon ordinateur) et un litre de Quilmes fraîche. J’ai peur qu’on ne pourra pas se connecter  à internet les deux jours suivants car on va sur les pistes. Tant pis. Nous arrivons à Angastaco: camping municipal propre et efficace. Je fais encore un gros plat de légumes à la macédonienne, on a dîné avec les galettes viandes et légumes maison + salade. La soupe, utilisant les ingrédients d’un tom yam thaïe, est trop piquante. Fromage de chèvre délicieux avec une gorgée de vino tinto  de Cafayate. Peine terrible pour trier les photos car les yeux se ferment tous seuls et demain on a décidé de filer si possible jusqu’à San Antonio de los Cobres.

Départ à 8 h 30, nous avons déjeuné dans la Quebrada de las Conchas : des paysages sublimes tout au long de cette route, donc de nombreux arrêts sur la route pour prendre des photos que nous trions tous les soirs avant de les mettre sur les ordinateurs. (il faut dire qu’Ylinh en fait en moyenne 300 / jour) Ensuite, la route des vignes, la québrada de Cafayate des endroits qui font rêver ! (Québrada = Canyon). Un approvisionnement supplémentaire a été fait à San Carlos pour assurer la traversée du désert.

Une première lessive après la douche dans ce super camping municipal et dégustation le soir d’un délicieux fromage de chèvre acheté sur la route, mais pas de visite du village, repos !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s