Salon VJTM : Nov 2012

TOKYO :

jap feuillage (3)

  1. Palais Impérial : « Centre ville » avec le palais de l’empereur. Pas grand-chose d’autre à visiter.
  2. Narunouchi & Nihombashi : Visites intéressantes telles que jardins impériaux, musées, grandes boutiques ; architecture la plus imposante. Quartiers récents.
  3. Ginza : Equivalent des champs Elysées, grandes marques, infrastructure très moderne, développé et excessivement cher ! Au Sud de ce quartier, vers Shimbashi, on retrouve un environnement beaucoup plus populaire avec de nombreux restaurants très originaux et animés ainsi que de minuscules bars locaux et charmants ! C’est dans ces environs là que l’on accède au fameux marché aux poissons de Tsukiji, le plus grand au monde.
  4. Ueno & Yanaka : On s’y rend surtout pour découvrir le fascinant parc Ueno. Le plus populaire de Tokyo. Pendant le printemps, les touristes comme les locaux y apprécient en particulier la beauté des cerisiers en fleurs. Au Sud, le lac Shinobazu. Le soir, le quartier d’Ueno s’anime et s’avère bien agréable car plutôt tranquille avec ses nombreuses terrasses le long des ruelles piétonnes. Non loin de là on y retrouve un marché très local où les japonais viennent y faire leurs emplettes aux premières lueurs de la journée. Balade vivifiante. Yanaka, quartier attenant et image du Tokyo jadis, offre une des balades les plus romantiques : oasis urbain, jardins paisibles, bâtiments bas et demeures en bois.
  5. Asakusa : Un des quartiers les plus attachants avec ses adresses de charme et ses nombreuses boutiques d’artisanats Japonais où il fait bon de s’y promener dans la journée. C’est la « ville basse » au cœur de cette mégalopole nippone.
  6. Ryogoku : Quartier des sumos avec quelques musées intéressant et jardins.
  7. Akihabara, Jimbocho, Kanda & Université Kagurazaka : Quartiers populaires, lieux vivants et animés. De nombreuses rues commerçantes. Kanda est un quartier qui ressemble beaucoup à celui de Ueno.
  8. Roppongi & Azabu-Juban : Quartier le moins japonais (très occidentalisé). Atmosphère sereine et tranquille ; presque villageoise.
  9. Shinagawa – Gotanda : Bon camp de base pour aller sur l’Ouest dans les quartiers de Shibuya et Shinjuku mais aussi pour accéder à l’Est de Tokyo avec les quartiers de Ginza et Ueno.
  10. Meguro & Ebisu : Quelques petits musées, plutôt d’un style décalé. A Ebisu, shopping et boutiques de jeunes designers semble être l’atmosphère dominante dans ce quartier.07-Kyoto_Gion
  11. Shibuya : Quartier emblématique et hyper moderne de Tokyo. En mouvement constant des milliers de piétons traversent le plus grand carrefour du monde ; impressionnant ! Grace à sa concentration, le quartier peut se visiter en 3-4h. La mode ici n’a pas de règles ni de limite. A la nuit tombée, beaucoup de jeunes se retrouvent dans les bars et restaurants, aussi différents et originaux les uns des autres pour s’amuser et passer du bon temps entre amis. En effet, c’est aussi le fief de la musique, et la bonne humeur parmi les locaux est toujours au rendez-vous.
  12. Harajuku & Omotesando : Point de chute incontournable avec le parc Yoyogi (Cosplays le dimanche) et Takeshita-dori (temple des modes les plus folles). Les quartiers commerçants, surtout à Omotesando, avec la multitude de hauts buildings (nombreux magasins du plus chic au plus populaire).
  13. Shinjuku : C’est le plus grand arrondissement de Tokyo avec la plus grande station du monde (un nombre interminable de sortie, des tunnels de plusieurs kilomètres…). Dans les années 30, c’était le repère des marginaux, artistes et bohèmes. Après la deuxième guerre mondiale, il devient le haut lieu du marché noir. Aujourd’hui, c’est quartier essentiel à 3 visages selon la zone géographique : A l’Ouest la forêt de hauts buildings. A l’Est Kabuki-cho le quartier « chaud » et le Golden Gai avec ses 200 minuscules bars répartis sur 3 ruelles. Au Sud, Shinjuku-gyoen, un des plus grand parc de la capitale.
  14. Ikebukuro : Ce district est parmi les plus grands avec Shinjuku et Shibuya. C’est ici que l’on retrouve la plus grande gare de Tokyo. Il n’y a pourtant pas grandes visites à faire, seulement une vie très locale et plutôt tranquille. De grands centres commerciaux rythment cette ville et de nombreux hôtels bon marché (surtout à l’Ouest).
  15. Nakano : Au Nord-Ouest de Shinjuku, un peu à l’écart du centre de la mégalopole, ce quartier peine à se faire reconnaître malgré sa plus longue galerie marchande populaire, ses restaurants de qualité et le plus grand magasins de mangas de Tokyo.
  16. Odaiba : Sur un presqu’île entièrement artificielle, c’est l’arrondissement le plus excentré de la capitale, et certainement le plus futuriste. L’accès en train par la ligne privée Yurikamome se fait dans un cadre inédit, avec de part et d’autre la mer. C’est ici que l’on se rend pour découvrir le musée national de la science et de l’innovation. Une excellente adresse pour s’y rendre avec les enfants car très ludique tout en gardant l’intérêt éducatif.

  ensemble 

VOYAGE DE REPERAGE: YAMANASHI, SHINSHU, HOKURIKU

  • Les trains au Japon:

Le metro (intramuros)

Le JR (intramuros et banlieue). Contrairement à Paris, on l’utilise aussi beaucoup pour se déplacer dans le centre de Tokyo car cela permet de raccourcir les distances avec les trains directs (express). Ce train va desservir les villes de banlieues mais aussi les villes plus éloignées (plus considérée comme la banlieue Tokyoïte comme Kamakura).

Le Shinkansen (TGV). Train super express qui marche avec le RP, surtout pour les distances reliant les villes principales comme Tokyo – Kyoto.

Le JR local (équivalent train Corail ?). Relie les plus petites villes entre elles.

  • Quelques distances en durée de voyage en train/route:

Tokyo – Matsumoto: 3h en train (direct) ou 4h en voiture

Tokyo – Takayama : 4h en train (via Nagoya)

Tokyo – Kanazawa : 5h en train (via Nagoya)

Matsumoto – Takayama : 2h en route de montagne

Kanazawa – Komatsu Airport : 45min de route entre mer et montagne

Komatsu Airport – Tokyo Haneda : 45min de vol

Kanazawa – Kyoto : 2h30 en TGV (train ok avec le RP)

Tokyo – Yokohama : 30min en JR

  • Descriptif villes (selon itinéraire) :

DSCF0245

MONT FUJI : « San » ou « Yama ». 4776m.
5 routes possibles pour l’ascension, dont une commence à Fujiyoshima au Sengan Shrine.

KATSUNUMA : Région des vignobles, en altitude et encerclé par les Alpes Japonaises. Cadre pure et rafraichissant ! Visite d’un vigneron, le vin n’est pas exceptionnel ; soit trop sucré soit trop sec. Il ne vaut certainement pas un bordeaux ou un bourgogne ! Le champagne, quant à lui, a goût de vinaigre. Il y avait aussi du vinaigre de vin qui, pour le coup, était bien meilleur !

ISAWA: Les gorges de Sho Sheng Khio est le point de départ pour de nombreux hikings dans la région. L’accès aux gorges peut se faire en bus public que l’on prend à la gare. Isawa et ses environs sont très reconnus pour les innombrables sources d’eau chaude. Ainsi, de nombreux ryokans avec des onsens naturels. Une expérience unique et raffermissante !

KAMI-SUWA : De plus en plus en altitude, le thermomètre chute. Nous voilà au lac Suwa dans un cadre paisible et reposant. Un Ashi-yu (bain bouillant de pied en extérieur) relaxant avec une vue panoramique sur le lac. Non loin de là, on aperçoit les bateaux pour les balades sur le lac et c’est à ce moment là que l’on est convaincu de bien être au Japon : une touche kitsch de bateaux en forme d’animaux tels que des cygnes ou des tortues.

MATSUMOTO : Ville toujours dans les hauteurs, au cœur des Alpes Japonaises, Matsumoto mêle deux profils : la ville moderne qui bouge (de dimension raisonnable tout de même) et la vieille ville avec ses deux ruelles quasi piétonne et bordées de charmantes maisons traditionnelles. La plus petite est « Nawate Street », ruelles en pavée et petites boutiques font de celle-ci un passage obligé. La plus grande, « Nakamachi Street » respecte une architecture plus monotone (design noir et blanc plutôt géométrique). Ces minuscules échoppes proposent de l’artisanat traditionnel alternées par des petits cafés. Une balade agréable…
Passage indispensable au célèbre château de Matsumoto. Imposante architecture sur 6 étages, bâtie au milieu d’un plan d’eau zen. Au sommet du château un sanctuaire.

TAKAYAMA : Ville très paisible et charmante. Dans les hauteurs au cœur des montagnes, déjà enneigée au mois de Novembre. Beaucoup de temples, pagodes et musées à visiter. Sinon, la rue principale « Kokubunji » regorge de petites boutiques d’artisanat local et une variété effroyable de produits alimentaires allant du poisson sous vide aux gourmandises japonaises inédites, originales et colorées.
Le côté traditionnel est encore omniprésent dans cette ville avec ses 2 quartiers d’anciennes maisons basses en bois d’une part et d’autre de la rue principale. Une vraie ambiance de village une fois que l’on emprunte ces nombreuses ruelles.
Enfin, n’oublions pas les 2 marchés (le matin seulement). Miyagawa étant beaucoup plus petit que celui de Jinya Mae. Ce dernier se trouve au bord de la rivière, cadre très appréciable, notamment avec la fraicheur du matin !
Spécialité gastronomique = Ramen.

SHIRAKAWAGO : Superbe village classé patrimoine mondiale de l’UNESCO, perché au cœur des Alpes Japonaises ! Un charme fou avec les maisons en bois et les toits de chaume fortement inclinés pour éviter l’accumulation de la neige. En effet, compte tenu de son emplacement, les chutes de neige y sont assez fréquentes. De plus, les maisons sont plutôt fragiles car elles ont toutes étaient bâties sans un clou ; trop onéreux à l’époque pour ces villageois. On ressent vraiment une harmonie architecturale très présente ici.
Enfin, un point de vue facile d’accès (à l’Ouest du village, 15min à pied d’ascension) permet d’avoir une vue plongeante sur Shirakawago. La promenade est plaisante : rivière, ruisseaux et tapis de feuilles d’érable rouge et jaune mène au sommet.

04-Kyoto_-_ArashiYama

KANAZAWA : Quatrième plus grande ville du Japon, première ville de la région. Malgré sa taille, on y retrouve un passé riche et préservé. En effet, Kanazawa fait partie des villes épargnées par les dégâts de la seconde guerre mondiale. On y retrouve de nombreux monuments historiques restés intacts. C’est ici que l’on retrouve le riche passé des Samouraïs. C’est tout un quartier authentique, adjacent au centre ville moderne, que l’on peut visiter. Une ancienne maison traditionnelle de Samouraïs est ouverte au public. Sinon, on peut aussi se promener à travers les différentes ruelles. Si l’on se penche un peu plus sur les matériaux utilisés, c’est surprenant ! Uniquement des matériaux naturels tels que la paille, le torchi, le bois, le bambou… Du fait de la composition de ces maisons, on remarque qu’il y a un système pour faire fondre la neige tous les mètres (voir 50cm), afin d’éviter que celle-ci ne s’accumule. Un petit cours d’eau ruisselle à travers les rues du quartier, ce qui amplifie cette atmosphère tranquille et paisible du « village des Samouraïs ».
Cette ville possède une culture particulièrement riche car en plus du quartier des Samouraïs, on peut se rendre au quartier des Geïshas. Higashichaya-gai est un des 3 secteurs où les Geïshas font leurs représentations. Non loin du district mentionné, on peut faire un détour par le musée/boutique de la feuille d’or. Cette région est très réputée pour l’or. En effet, le nom de Kanazawa tire directement son nom de la rivière où un habitant y a trouvé une pépite d’or.
Nikko 03-2Non loin de là, le marché couvert d’Oumicho Ichiba. Une variété impressionnante de fruits de mer. Peu surprenant et aucun doute sur la fraicheur des produits vu la proximité de cette ville avec la Mer du Japon ! Au sein de ce marché grouillant, on peut s’y restaurer dans de petites échoppes qui offrent une cuisine authentique et locale. Si on a seulement un petit creux, on peut aussi acheter une petite brochette de poulpe, coques, ou st jacques grillé sur un barbecue ! Un vrai délice…
Pour finir la découverte de cette intrigante ville, balade dans un des plus beau jardin du Japon avec « Kenrokuen Garden ». En cette saison (automne), un magnifique décor de feuilles or et rouge se dévoile sous nos yeux. Les nombreuses statues, lanternes et ponts, ainsi que 2 étangs rendent la promenade encore plus variée et reposante.

  • Autres :

Sarubobo : Une petite poupée qui est devenue un porte bonheur et un emblème pour le Japon. A l’origine, cette poupée était pour la protection de la famille des mauvais esprits. Aujourd’hui, on peut la retrouver dans toutes les couleurs, chacune ayant son symbole comme par exemple le rouge pour le bonheur ou le rose pour l’amour.
Une navette sous le nom de Sarubobo Bus a également été mis en place pour se déplacer dans Takayama et ses environs (région de Hida).

Za-Watami : Chaine de restaurant que l’on retrouve dans tout le Japon. De style traditionnel et très authentique, plusieurs salles, toujours assis par terre, nourriture local variété et de bonne qualité. Les prix y sont raisonnables et il existe des menus en anglais ! Tout de même important pour savoir ce que l’on veut commander !

 

SALON :

  • Agences récéptives :

SPIRIT OF JAPAN TRAVEL : FIT seulement, hors sentiers battus, petite agence. Basé principalement sur l’éco-tourisme et surtout le contact avec les populations locales. Nuit chez l’habitant ou à la ferme, au minimum 3 nuits pour pouvoir bien s’imprégner de l’environment et tisser des liens avec les hotes. Autres activités proposés avec ces hébergement : nature avec des trekkings, ateliers fabrication ou cuisine, « humanitaire » en aidant les populations locales avec certaines taches quotidiennes…
Pas de soucis pour continuer à travailler avec notre correspondant actuel et demander leurs services ponctuels sur une portion de l’itinéraire.

 Japon (35)_compressed

  • Concepts / produits :

HIDA VILLAGE: 2 jours / 1 nuit package (2 – 7 pax), chambre de 2 – 5 pax, possibilité de location de voiture, guide anglophone disponible, en pension complète (cuisine fait maison)
Localité : Village situé à 15min de route de Hida, 30 min de route de Takayama
Nuitées : Soit à Takayama (day tour au village avec transferts inclus), soit logement Minka au village (local farm house) mais minimum 3 nuits.
Activités : Dans le package on inclus toujours Tofu making + préparation des repas du séjour avec les hôtes. En option : Fabrication de Saké, préparer Miso soup, balades, cycling tour (1/2j ou 1j, sauf le jeudi), hiking, baignade dans cascades, pêche…

RYOKANS & HOTELS: REF docs

HAKONE ROPEWAY: 3 ports sur le Lac Ashi, 3 bateaux différents avec 3 routes différentes de 10min à 40 mion de navigation. REF cartes & docs

NANKAI ELECTRIC RAILWAY: Osaka – Koya san: 2h20 en train (via Tengachaya et Gokurakubashi), Osaka – Namba: 40 min en train, Namba – Koya san: 1h30 en train. Le RP ne marche sur aucun de ces trajets là.
Hakone 53-6Possibilité de faire une partie du trajet (Hashimoto – Gokurakubashi) par train touristique panoramique. Sinon, la dernière portion du trajet (Gokurakubashi – Koya san) se fait en téléphérique.
Hébergements : Temple à Koya san. Différentes catégories (avec ou sans onsens, plus ou moins grand, confort varie aussi…), peut facilement loger une famille de 5, les logements restent authentiques car ils seront accueillis et cohabitent avec les moines du temple. Attention : ils ne parlent pas tous anglais, donc il faut demander au moment de la réservation!
Activités : Shakyo, Shabutsu ou Ajkan méditation, en choisir 1 par jour.

GION HATANAKA : Ryokan sur Kyoto avec possibilité de représentation de Geïshas pour environ 180yens tout inclus.

ICHINOYU : Group d’hotels et ryokans, structures authentiques et de charme, toutes sont de petites structures à Hakone. Quelque soit l’hotel ou ryokan choisit, c’est au même prix du moment que c’est la même catégorie. Le prix évolue donc uniquement en fonction de ce dernier critère.

GAGAKU-AN : Location d’une maison indépendante à 15 min de la gare de Kyoto. Maison individuelle de 2 chambres (max 5 pax). Pas de room service ou de house keeping comme dans un hotel mais disponible sur demande. Un téléphone est toujours à disposition pour cet effet ou n’importe quelle question d’ordre pratique !
A partir de 58000yens pour 2 pax + 3000yens /pers suppl/nuit. Prix dégressif selon nombre de nuits. Par exemple, 2ème nuit = -50%, 3ème nuit = -60% et 4èmè nuit = -70%.
No check in/check out time, commission à 10-15% selon agence.

HOME STAY IN JAPAN : Grand réseau de nuit chez l’habitant au Japon ! A COMPLETE DESCRIPTION….

  • Région / Préfecture / Iles :

NAGANO PREFECTURE: Principalement centré autour de sa capitale, Matsumoto. Tokyo-Matsumoto : env.6000yens en bus express, env.13000yens en JR.
Snow wall: Avril/Mai chaque année
Kamikochi : A 1h50 de Matsumoto, point de départ pour différents trekking / hikings (2 routes principales, REF docs)
Norikura : 3000m d’ascension (possibilité de prendre le bus jusqu’à 2700m, puis ascension de minimum 1h30 à partir de là à pied).
Utsukushigahara : 1h40 de Matsumoto. Accès en bus (uniquement en août) sinpn en voiture de location.

7 XXX : Région nature avec de beaux paysages et beaucoup de musées. Région de 400m-1400m d’altitude.
Tokyo – Kobuchisawa : 2h en JR, 3h en bus (1 par jour) ou 3h en bus autoroute (toutes les heures)
Kobuchisawa – Kiyosato : JR Koumi line, 2 stations entre ces 2 villes, train local.
Pour Matsumoto : Pas de train direct, changement à Kobuchisawa.

8 XXX : Package = Transferts (en bus) + Hotels + Téléphérique (+ Ski avec matériel et forfait)
Amanohashidate : plus bel endroit de la région (3ème du pays)
Kinosaki : région des onsens et tester le Yukata. Proche de la mer donc nourriture spécialité de fruits de mer.

DSCF0316

SHIGA PREFECTURE : Principalement représenté par la ville de Koka, pays des ninjas et poteries. On peut se rendre dans des villages de ninjas pour expérimenter la vie d’un ninja (avec ou sans nuitées). Sinon, autres centres d’intérêts de cette région :
Hikone Castle : Plus au Nord de Koka.
Lake Biwa : Navigation possible
Takashima : Nord Ouest du lac, nombreuses routes de trekking et hiking.
Accès de Kyoto en train : Koyto – Koka (via Kusatsu) en train JR, le RP est valable sur le 1er train mais pas le 2ème, trajet dure 1h30 environ. Ainsi, on peut largement faire l’aller/retour de Kyoto dans la journée.

SHUGOKU PREFECTURE : Région de Hiroshima et Miyajima.
Extrême Est d’Hiroshima : Kurashiki, village authentique et charmant. Korakuen Garden, un des plus beau jardin du pays.
Est d’Hiroshima : Onomichi / Shimanamikaido, connection avec l’île de Shikoku (à 70km), balade à vélo et beaucoup de vieux temples.
Ouest d’Hiroshima : Kintaikyo, célèbre pont avec magnifique spot de cerisiers en fleurs dans le fond (au printemps biensûr)
Extrême Ouest d’Hiroshima : Akiyoshidai, les plaines sauvages et les plus grandes caves (Akiyoshido) du pays.
Nord-Ouest d’Hiroshima : Sandankyo Valley, des marchés et navigation à travers les canyons.
Nord d’Hiroshima (sur la côte) : Tottori, musées et nombreuses dunes de sable. Adachi, musées et jardins très reconnus.

KYUSHU : 7 jours (speed) à 10 jours (ryhtme normale 5j Nord et 5j Sud) pour découvrir toute l’île. Si on veut prendre le temps, 7jours pour le Nord uniquement. Location de voiture possible.
On retrouve des onsens partout ! Pour cause, 30% des onsens du Japon se trouve sur l’île de Kyushu. Les plus connus sont Yufui, Beppu et Kurokawa (village pittoresque style japonais et choix de 3 onsens avec ambiance différentes).
Accès : A partir du 3apr13, KLM désservira directement l’île de Kyushu, sur Fukoka airport. Fukoka est la plus grande ville de l’île, plus grand aéroport qui dessert directement toute l’Asie. Les autres aéroports desservent plutôt la Chine et la Corée. En vol, Osaka – Fukoka : 1h. En train, Kyoto – Fukoka : 3h en Shinkansen (via Hiroshima), RP marche. Fukoka – Kagoshima (extrême Sud): 1h20 en Shinkansen, RP marche. Il existe aussi un RP spécial pour Kyushu.
Au Centre : Mt Aso, on peut accéder au cratère mais dépend du climat. A Kunamoto, il y a son célèbre château.
A l’Est : Takachiho Gorges. On y loue un petit bateau à rame pour naviguer par soi-même à travers les Gorges. Magnifique ballade.
Au l’Ouest : Nagasaki préfecture, Saga préfecture (Hizen Humekaido) connu son Ninja village.
Au Sud : Senganen Garden, Mt Sakurajima, ascension partielle et Ibusuki, une plage de saud très chaud où on sy’ enterre avec une tenue local japonaise. Forme de « spa ».
Nourriture : A Fukoka, on mange dans des Yatais (streets stalls). A Kunamoto (uniquement), sashimi de viande de cheval. Le reste de l’île, Dengaku (BBQ japonais).

KAMAKURA : Région à proximité de Tokyo (50min en train) et Yokohama (30min en train), possibilité de faire l’excursion à la journée ou mieux, stop sur la route pour Hakone ! Accès à Hakone en train : station Ofuna sur la ligne Tokkaïdo (en JR, pass ok). 3ème capitale après Kyoto et Nara. Kamakura a sa vraie valeur ajoutée face à ce 2 autres villes car c’est une ville plus modeste, pas d’influence aristocrate. Ville « nature et paisible » proche de la capitale, avec ses nombreux festivals (env. 12 par an), nombreuses possibilités de location de vélo et 3 sentiers de marche (la plus connue étant du Grand Bouddha à Jochiji Temple).
Au Centre : Accès à 10min de la gare. Visite temples, sanctuaire et musées (visites en env. 30-40min)
Au Nord-Est : Connu pour son thé vert (avec cérémonie), jardin de bambou Hokokuji et ruines.
Au Nord-Ouest : Quartier Zen. Méditation Kenchoji & Engkuji (le plus reconnu au Japon)
Au Sud-Ouest (à 5min en train) : Grand Bouddha (visite en env. 30min), Hasedera temple/jardin. Accès à la mer en 10min de marche.
A l’Ouest : Le sanctuaire superstitieux (beaucoup de chinois le visite car superstitieux)

HOKKAIDO : Tokyo-Sapporo aéroport = 1h30 de vol. Aéroport-centre Sapporo = 45min (en été) et 1h30 (en hiver).
Classique au Sud : Accès en JR en 3h
Classique au Nord (sur la côte) : Accès en bus en 4h. Mombetsu départ pour prendre les bateaux brise glace et observation de phoques. Sur la route, beaucoup de fabrique de vins, notamment à Asahikawa.
Classique au centre (au niveau des montagnes) : Festival de neige à Song Kyo.
Printemps : Beaucoup de fleurs
Eté : Très court, 2 semaines à 30°c max.
Hiver : -5°c à -15°c. Festival de la neige, les 2 dernières semaines de Février chaque année.
Automne : Feuilles rouge et jaune d’érable.

KURASHIKI : Entre Kyoto et Hiroshima, 1h en Shinkansen des deux côtés , station Okayama puis 15min en train local. Aussi, accès facile pour Shikoku. 2 points de visites principales :
Kurashiki Bikan (10 min de marche) : de la période Edo, façade blanche des maisons, bien préservé, petit endroit, style anglais, navigation sur le canal et son emblème : le musée Ohara.
Kojima  (40min en bus) : Vue de la mer, Mt Washuzan (300-400m) avec point de vue, premier centre de production de Jeans au Japon (beaucoup d’usines), plus moderne que Bikan.

MIE : Région entre le moderne et le traditionnel, l’industriel et le naturel… Reconnue pour sa fabrication de perle et ses Ninjas. On traverse la préfecture d’Est en Ouest en 2h de train JR (le RP marche) ou en bus (un peu plus long).
Au Nord : La culture des Ninjas et la région industrielle/ commerciale.
A l’Est : La localité la plus touristique avec l’île de Toba, le plus grand sanctuaire du Japon et l’aquarium de Toba ; entre autre.
Au Sud : Kumano Kodo (site reconnu UNESCO), Nachikatsura (grand sanctuaire) avec de nombreux autres sites naturels.
A l’Ouest : les montagnes dominent cette région.

YAMANASHI : Région avec beaucoup sources d’eau chaude, spécialisé dans la production de vin, les fruits de la région restant principalement la pèche et le raisin. C’est aussi une région où on retrouve la riche passé des Samouraïs (à Kofu city). Il y a aussi de nombreuses possibilités de trekking et hinkings dans cette région (les points de départ pouvant se faire à différentes stations sur la ligne du JR). Enfin, station de ski au Mont Fuji & Mt Yatsugatake (2h en train).

Publicités