Lettres ouvertes

Bonjour à tous,

Visite de Hué, ancienne capitale du Vietnam qui a eu la malheur de se trouver sur le 17ème parallèle. Résultat, le jour de la bataille du têt en 1968, les américains ont bombardé copieusement la ville. Beaucoup de monuments de la dynastie des Nguyen ont été détruits, seuls des tombeaux des rois perdus dans la campagne sont encore visible et en relativement bon état. Un exemple, sur 67 édifices importants de la Cité Interdite, 42 ont été détruits. Il faudra des dizaines d’années et plus pour reconstruire cette merveille.

Ce matin, départ pour Hoi An situé à 135 kms de Hué, en passant par le col des Nuages, col qui est très dangereux car effectivement toujours dans la brume.

Nous sommes à une centaine de mètres de la plage et nous avons vu ce que peut donner le réchauffement de la planète. Pour protéger les hôtels en bordures de plage, les habitants ont du battre des palplanches métalliques et mettre des sacs de sable de 5 tonnes le long de la plage. Heureusement, cette petite ville n’a pas été touchée par la guerre et a conservée son charme et la splendide architecture de ses maisons en bois. Le vieux quartier est vraiment typique et surtout interdit aux voitures.

A bientôt, JP et YL

 219

Bonjour à tous,

Après avoir dit un rapide passage à Hànôi, nous sommes partis à SAPA, ville située dans « les Alpes du Tonkin » à 1650 m d’altitude. Nous n’étions pas équipé grand froid, donc nous avons subis !

Brouillard, crachin et température avoisinant les 0° ! Cette ville est surtout réputée pour base de marche à travers la montagne : valley trekking trails, et son marché. Marché qui nous a déçu car il venait d’être déplacé et les commerçants ne savaient pas quoi faire’ les touristes non plus ! Par contre, le lendemain, Dimanche Matin nous avons fait le marché de BAC HA, un gros bourg comme Dieppe ou Abbeville qui draine toute la population de 5 ethnies à 30 Kms à la ronde. Les paysans font parfois 4 heures de Marche avec plus de 50 kg sur le dos pour vendre leur produits ; Mais ce qui est formidable à part la diversité des produits et des commerçants, se sont les costumes de toutes ces ethnies, les plus beaux et les plus riches en couleurs qui sont présents au Vietnam qui compte plus de 53 ethnies. Il ne faut pas oublier que les jeunes filles sont là pour trouver un époux ! Un marché qui nous a fait oublier celui de SA PA.

Aujourd’hui après le déjeuner avec la famille, départ pour Hué dans la soirée en avion local ! Hué, ancienne capitale des dynasties Nguyen, patrimoine mondial de l’humanité.

A bientôt, JP et Ylinh

 364

Bonjour à tous,

Ce matin, le 22, nous avons été visiter le site Cham de My son. C’est le site archéologique le plus important du royaume des champa et de la civilisation cham. Civilisation qui a été chassée par les Viet du nord et qui a trouvé refuge au Cambodge et au Sud du pays. Ces temples rappellent la culture indoue et bouddhiste, enfin ce qu’il en reste ! Ce site est une cuvette de 2 Km2 entouré de colline et donc pas très accessible, alors les bombardiers américains l’on pilonné ! Ce que l’on peut admirer aujourd’hui représente que le 10ème de la cité. Nous avons eu la chance d’avoir une guide au Top qui nous a fait comprendre sur le peu de monuments restants ce que représentaient les temples, le mandapa, les sanctuaires des Cham. Demain visite du musée de Myson de Hoian qui nous en dira un peu plus avant de reprendre un vol intérieur pour la visite des hauts plateaux. Cet après midi, vélo le long de la plage et dans les vieux quartiers pour le reportage photo, puis séance de massage.

129Et hop, 6 h 30 le matin -23- avant d’aller au musée, un petit tour sur la plage à 4 kms pour voir les pêcheurs locaux avec leur barque ronde de 2m de diamètre qu’ils dirigent à la godille, rentrer. Ils mettent des trémails un peu comme les nôtres et prennent une dizaine de Kg de poissons par jour que leur femme va vendre au marché ou aux restaurants, pour un salaire qui équivaut à 300 € par mois, si le temps est clément et 7/7 Jours ! Le musée Cham de Danang a tenu toutes ses promesses et nous avons pu comprendre la transhumance du peuple des champa. Dommage que les œuvres présentées qui ont été retirées des fouilles des différents sites de la région soient si abîmées. Après le Musée, déjeuner sur le trottoir et saut de puce en ATR 52 (1 h de vol) direction Pleiku. Située à 785 m d’altitude, cette ville est un important carrefour qui possède un remarquable marché, immense, on y trouve de tout et pas cher, étalé sur plusieurs rues et sous un marché couvert, une superficie équivalente à 10 terrains de foot. La spécialité de la région étant le café et le poivre, on a 669fait des provisions dès le soir, après avoir pris notre dîner sur le trottoir comme le midi. (Prix, 1 € par personne !) Ce matin, avec chauffeur + guide (obligatoire), visite d’une ethnie assez particulière, les JARAI, sans religion précise, des animistes. Village qui est composé de parcelle de terre d’un demi hectare environ pour chaque famille qui cultive du café, des légumes, des autres arbres fruitiers, élève cochon, poules, et buffle ; les maisons ne se touchant pas chacun chez soit !la particularité de cette ethnie, c’est la femme qui choisit son mari, qui tient la caisse, travaille dans les champs, élève les enfants (5 à 6), fume son tabac, nourrit le bétail. Le mari fait se qui lui plait et aide quelquefois son épouse ! Ce n’est pas beau ça! Bon, des ombres au tableau tout de même, le culte des morts qui est assez spécial avec des caveaux provisoires qui peuvent durer des années, les vivants devant apporter tout les jours à manger au mort, sur la tombe et faire du feu lorsque le temps rafraîchi. Le jour où la famille a assez d’argent pour organiser la cérémonie d’abandon du tombeau, on tue le buffle, on invite les voisins pour une grande fête et le mort trouve une sépulture décente. Autre particularité, les femmes qui meurent de couche sont obligatoirement accompagnées de leur nouveau né ! il y a moins de 10 ans, celui-ci était enterré vivant avec sa mère, au mieux, on a tué l’enfant avant de l’enterrer (cela se pratique encore quelquefois aujourd’hui), la raison est simple, la mère ne pouvant pas s’occuper de l’enfant celui-ci est éliminé ! Maintenant si la famille le permet, les voisins le prennent pour le donner à l’orphelinat.

A bientôt, JP et Ylinh

Bonjour à tous,

En standby à l’aéroport de Pleiku, j’en profite pour vous envoyer notre dernière bafouille. Toujours des visites d’ethnies minoritaires qui vivent dans des villages avec chacun leur particularité et leurs coutumes. Ce matin nous nous sommes levés à 5 heures pour aller à la Messe ! Messe catholique. Longtemps la religion Catholique a été persécutée par les différents régimes d’État, et pour rien au monde les croyants des environ (ils font parfois 5 à 6 kms) ne manquent l’office du Dimanche ! Habillé de leurs plus beaux vêtements brodés à la main, les ethnies catholiques, hommes, femmes et enfants assistent religieusement à la cérémonie, au son des gongs et des chants de la chorale. Un moment émouvant.

Bon, en attendant le vol pour Hanoï, je vais trier les photos !

Au revoir, JP et YL

Publicités